blogVous voulez en savoir plus sur nous ?

20 mars 2017

Interview client : Romain & Nicolas – Cadeau Maestro (1ère partie)

Nous reprenons notre tournée de nos clients adorés par un crochet par Saint-Etienne, ville de Geoffroy Guichard et de Platoche. Plongeons dans l’univers de Cadeau Maestro, représentés par Romain et Nicolas.

“Lightbox + Like Box”

 

 

Une interview en deux parties, pour deux fois plus de plaisir. En premier lieu, un échange avec Romain, qui s’occupe de la boutique physique Cadeau Maestro, en plein cœur de Saint-Etienne. Puis, rebelote avec Nicolas, responsable de la communication digitale. Penchons-nous ici sur l’histoire de Cadeau Maestro, et sur la partie physique de leur activité. 

 

L’histoire de Cadeau Maestro commence fin 2007, avec Sylvain Bruyère à la baguette, fondateur du site e-commerce, accompagné de sa compagne Charline. Toute entreprise naît avec une idée précise, évidemment, mais celle de Sylvain et Charline sort du lot : la panne d’inspiration d’idées cadeaux mutuels. Tout simplement. La nécessité de fonder une plateforme capable de recenser  les cadeaux les plus insolites est donc née. C’est ainsi que le site web de Cadeau Maestro est arrivé, et le petit frère n’a pas mis longtemps à sortir sa tête : en 2008, le premier magasin physique ouvre ses portes à Saint-Etienne. Le premier magasin servait surtout à amortir les frais de location d’un espace pour le e-commerce, ce qui leur permettait également de tenir leur boutique en ligne et physique depuis le même endroit !

 

Cadeau Maestro Store

Cadeau Maestro Store

 

Cadeau Maestro Sainté aujourd’hui c’est 2 employés, dont Romain qui nous a accordé de son temps pour cette interview.  Pour lui,  continuer à avoir une boutique physique est un souhait et une nécessité. La gestion de clientèle en magasin est en effet bien différente du e-commerce, qui est un travail à part entière. La boutique physique permet à la marque de garder une proximité avec sa clientèle, mais également à servir au mieux le e-commerce. En effet, le contact humain permet de rassembler les retours sur les produits pour optimiser les fiches produits sur le site web. Un bouclier dans la main gauche (la boutique physique) et un glaive dans la main droite (le site web), un équilibre parfait. De plus, avec une surface de 70m², toutes les références ne peuvent pas tenir en magasin. 70m² qui accueillent des objets venant de 150 à 160 fournisseurs tout de même. Cadeau-Maestro travaille en effet avec des fournisseurs de tous les horizons, du petit designer made in France au gros fournisseur avec des entrepôts en Asie. 

 

Comment est arrivé notre compteur dans ce temple de l’insolite me demanderez-vous ? Et bien le bouche-à-oreille a l’air d’avoir encore de beaux jours devant lui, puisque la team a vu notre compteur pour la première fois au Mary’s Coffee à Saint-Etienne. Par la suite, d’autres compteurs ont emménagé chez les verts.

 

 

Romain, gérant de la boutique physique

Romain, gérant de la boutique physique

 

 

Le compteur a magnifiquement trouvé sa place au milieu des licornes lumineuses, des coques de smartphone fantaisistes et des light-box. Romain nous confie qu’il aime varier la position du compteur dans le magasin, une sorte d’A/B testing physique, pour observer les réactions de sa clientèle. Et lorsqu’il ferme boutique, retour en vitrine, pour être toujours visibles à l’œil curieux des passants stéphanois. Les clients du magasin trouvent globalement l’objet séduisant, et magique dans son utilisation. Certains ne comprennent en effet pas tout de suite la caractéristique temps réel de notre objet. Hasard du calendrier, Cadeau Maestro a eu une diffusion sur Capital deux semaines après avoir installé l’objet en magasin, ce qui leur a permis d’enregistrer une forte croissance des fans sur leur page ! Timing parfait !

 

Merci d’avoir lu cet article centré autour d’un de nos clients, Cadeau Maestro. On espère qu’il vous aura plu et on vous donne RDV la semaine prochaine pour la deuxième partie de l’interview, où Nicolas nous expliquera la stratégie Réseaux Sociaux du petit groupe.

 

I’m out 😉